Paranormal

Des chercheurs étudient actuellement des morceaux d’OVNI

Des scientifiques de haut niveau affirment qu’ils étudient actuellement des matériaux provenant d’un OVNI qui s’est écrasé. Ils considèrent que cela pourrait constituer une avancée révolutionnaire pour l’humanité.

To The Stars Academy, un groupe d’anciens agents des services secrets, d’agents du gouvernement américain et de scientifiques, affirment disposer de sept échantillons provenant d’une soucoupe volante qui aurait été abattue.

« Chaque échantillon représente différentes pièces provenant de phénomènes aériens potentiels non identifiés et nous apprennent la manière dont ils fonctionnent », a déclaré l’un des membres de l’académie.

Selon les rapports, les premières études effectuées sur ces objets dans le cadre du projet de recherche Adam ont donné des résultats incroyables.

Ces matériaux auraient été récupérés lorsque ce phénomène aérien non identifié (UAP ou « Unidentified Aerial Phenomenon ») était en vol stationnaire. Cet OVNI, précisent-ils, avaient la forme d’un « V ».

To The Stars Academy nous explique que cette échantillon composé de Magnesium-Zinc-Bismuth a été récupéré après le crash de cet engin mais admet que « la source ne peut pas être vérifiée ».

Ses experts ont déclaré qu’il n’y avait « aucun précédent pour cette combinaison structurée de matériaux » et que « le but ou la fonction véritable du matériau est inconnu ».

Curieusement, ils affirment qu’un des côtés de l’échantillon semble avoir été façonné parce qu’il a un contour défini.

Ils ont également constaté que le matériau agit comme un guide d’onde pour les fréquences térahertz (ondes électromagnétiques).

Davantage de tests sont prévus sur ces matériaux, nous explique Disclove TV.

Récemment on a appris que le gouvernement des États-Unis stocke des éléments récupérés sur des OVNIS dans un immense hangar lourdement gardé près de Las Vegas.

Le Programme d’identification avancée des menaces aérospatiales de pointe du Pentagone (AATIP) a enquêté sur les soucoupes volantes pendant quatre ans à partir de l’année 2008.

Le programme, qui a coûté 16,5 millions de livres sterling (plus de 20 millions de dollars), a été lancé après que l’ancien sénateur démocrate du Nevada, Harry Reid, eut fait pression pour sa création.

Bigelow Aerospace, fondée par l’entrepreneur et ufologue Robert Bigelow, âgé de 73 ans, travaillait aux côtés de fonctionnaires, dont Luis Elizondo. Des matériaux et des alliages provenant d’OVNI écrasés auraient été entreposés au siège de l’entreprise,

Le New York Times a rapporté l’année dernière que « sous la direction de M. Bigelow, la société a modifié ses bâtiments à Las Vegas pour pouvoir stocker des alliages métalliques et d’autres matériaux que M. Elizondo et des entrepreneurs du programme avaient découverts suite à des phénomènes aériens non identifiés. »

« Les chercheurs ont également enquêté sur des personnes qui ont déclaré avoir subi des effets physiques lors de rencontres avec des objets et les avoir examinées pour détecter d’éventuels changements physiologiques. »

Source
www.dailystar.co.uk