Paranormal

Enfield House ( Conjuring 2 ) La maison fait encore parler d’elle plus de 40 ans après !

La hantise d’Enfield reste l’un des cas paranormaux les plus extraordinaires et étudiés de tous les temps

Pendant deux ans, ce qu’on appelle l’activité poltergeist a fait les manchettes mondiales en détaillant la vie des habitants de cette maison ordinaire située au nord de Londres.

Des images, des enregistrements audio et vidéo ont été réalisés dans un « esprit malveillant »projetant des meubles, des objets et même des enfants en l’air, jusqu’à ce que l’activité s’arrête soudainement en 1979.

Les événements effrayants continuent d’inspirer et de tourmenter tous ceux qui entrent en contact avec la maison la plus hantée de Grande-Bretagne.

Lorsque des journalistes ont visité la rue pour marquer le 40e anniversaire du phénomène, ils n’ont pas pu rester longtemps.

Aujourd’hui, la maison est occupée par une jeune famille, qui ont placé un panneau en vinyle dans la fenêtre du salon, qui se lit « Jésus House ».

Green Street, étaient la maison Enfield Haunting est toujours 40 ans plus tard
(Image: MirrorPix)

Alors qu’il était encore garé à l’extérieur, avant de jeter un œil autour, le journaliste a été stupéfait d’entendre son alarme inexplicablement déclenchée – l’envoi de frissons était immédiat ! tétanisant !

Les clés étaient encore dans le contact

L’équipe de journalistes s’est tout de suite remémorée du récit du photographe du Daily Mirror Graham Morris, qui avait été frappé au visage par un morceau de Lego, le petit bout de plastique s’est envolé à travers la pièce « comme une balle de cricket », selon un collègue.

Doug a déclaré au Mirror en 2015 : « Il criait ‘ ça recommence ‘.

« À l’intérieur de la maison, les briques Lego des enfants volaient partout, si vite que vous ne pouviez presque pas les voir.

« C’était comme quand vous êtes dans la tribune au terrain de cricket et vous regardez une balle rapide descendre.

Depuis, plus aucun phénomène paranormal ne s’est reproduit. La maison est tranquille et ses occupants actuels coulent des jours heureux.

Retour sur les faits , remontons le temps jusqu’en 1977 !

Il a été dit que Janet a été possédé par le fantôme de l’ancien résident, Bill Wilkins, qui est mort d’une hémorragie cérébrale dans la maison green Street, et dont la voix émergerait de la petite fille.

La Londonienne Peggy Hodgson, une mère célibataire, a vécu une vie très ordinaire avec ses quatre enfants – Margaret, 12 ans, Janet, 11 ans, Johnny, 10 ans, et Billy, sept ans – au 284 Green Street, jusqu’à une certaine nuit…

Le 30 août 1977, Janet a appelé sa mère en totale panique, affirmant que les lits tremblaient lorsque ils éteignaient les lumières pour dormir.

Comme Peggy allait vérifier, une commode en bois massif à traversé la pièce de son propre chef, bloquant la porte de la chambre de Janet.

Maurice Grosse, enquêteur paranormal. Il est intervenu en Septembre 1977 et a enregistré plus de 100 heures d’audio (Image: MirrorPix)

L’inspectrice de police Carolyn Heeps a été témoin et a affirmé sur le dossier avoir vu un fauteuil se déplacer à travers la salle.
Quelques temps plus tard, c’est un enquêteur du paranormal qui s’est occupé de la famille. C’est d’ailleurs lui qui a pris des clichés de Janet étant «jetée» à travers la chambre à coucher. ( Très controversés d’ailleurs )


C’est ainsi que commença deux années d’activités inexpliquées qui culmine avec la possession de la jeune Janet elle-même.

S’adressant à Channel 4 dans un documentaire, Janet a déclaré:

« Je me suis sentie utilisée par une force que personne ne comprend. Je n’aime vraiment pas trop y penser. Je ne suis pas certaine que le poltergeist était vraiment «maléfique». C’était presque comme si il voulait faire partie de notre famille.

« Il ne voulait pas nous faire de mal. Il était mort là-bas et voulait être au repos. La seule façon de communiquer était par moi et ma sœur.

Les membres de la Société pour la recherche psychique Maurice Grosse et Guy Lyon Playfair ont été témoins de l’activité paranormale terrifiante dans la maison, et bien que Janet et ses frères et sœurs aient admis avoir simulé certains incidents, les hommes étaient convaincus que la hantise était réelle.

Grosse a recueilli 120 heures de preuves audio dans lesquelles il prétendait avoir capturé la voix de l’esprit.

Les enquêteurs paranormal Ed et Lorraine Warren ont également pris l’avion depuis l’Amérique pour enquêter, le couple déterminant que les enfants Hodgson ont fait l’objet d’une possession démoniaque.

Malgré le passage du temps, l’incident continue de capter l’imagination, inspirant d’innombrables films et une série dramatique Sky 2016 The Enfield Hauntings. Excellente d’ailleurs !

Les sœurs donnent rarement des interviews mais reviennent en 2016 avant la sortie de The Conjuring 2.

Janet a dit: «C’est très étrange d’être de retour, ça ramène beaucoup de souvenirs.

« Il y a eu de la lévitation, il y avait des voix et puis il y a eu des incidents qui me sont arrivés, comme le rideau qui s’est enroulé autour de mon cou, qui était tout à fait mortel.

« J’ai l’impression qu’il est venu m’utiliser peut-être parce qu’il tirait de mon énergie. Pourquoi moi? Pour résumer tout cela, j’ai été utilisée et abusée.

Quant à ceux qui disent que les enfants ont tout fait, Janet a dit:
«Je me fiche de ce qu’ils disent, j’ai un peu exagéré certains faits, mais pas les pires non…. c’est moi qui ai vécu ces terribles épreuves, pas eux !