Média

James Blunt aurait fait appel à des chasseurs de fantômes pour sauver son pub ! (Vidéo)

Propriétaire depuis quatre ans d’un pub à Chelsea, le chanteur a dû s’en remettre à des spécialistes du paranormal pour expulser les spectres qui hantent l’établissement.

C’est en 2017 que le chanteur James Blunt, 47 ans, a réalisé un rêve d’enfance : il est devenu le propriétaire d’un pub du 17e siècle, le Fox & Pheasant, à Chelsea, quartier huppé de Londres. Alors que l’établissement devait être transformé en résidence de grand standing, il a travaillé d’arrache-pied pour lui redonner son lustre d’antan. «Mon travail, c’est de de rassembler les gens dans des spectacles et des concerts, de mettre côte à côte de parfaits étrangers. Les pubs font la même chose. Ils fédèrent une communauté où les gens viennent se rassembler et se socialiser. Quand j’ai appris que le Fox & Pheasant allait être transformé en logement, je me suis dit que c’était mon rôle de petite pop star de sauver ce commerce local» a-t-il confié au Sun. Mais c’était sans compter un inconvénient majeur dans les pubs britanniques traditionnels : les fantômes…

Des manifestations paranormales -objets mystérieusement déplacés, coups inexplicables, sensation d’une présence- terrifient le personnel et inquiètent les clients.

Début novembre, James Blunt, qui sort un album best-of «Stars Beneath My Feet (2004-2021)», a même publié sur le compte Instagram du Fox & Pheasant, une vidéo tournée par une caméra de surveillance montrant la chute incompréhensible d’un verre (ainsi que l’excellent réflexe du barman qui le rattrape au vol)