Paranormal

Le mystérieux monstre de Flatwoods !

Le monstre de Flatwoods fait référence à une mythique « rencontre rapprochée du troisième type » qui s’est déroulée dans la ville nord-américaine de Flatwoods, dans le comté de Braxton, en Virginie occidentale.

Il est d’ailleurs également appelé « le monstre du comté de Braxton ».

L’histoire s’est déroulée dans l’après-midi du 12 septembre 1952, lorsque les autorités locales ont reçu des informations faisant état d’un objet volant enflammé qui était tombé sur la rivière Elk, au sud de Gassaway. Au début, le shérif Robert Carr et son assistant pensaient que c’était un avion qui s’était écrasé. Bientôt, le récit d’une observation incroyable a fait son apparition.

Plusieurs enfants qui jouaient au football dans la cour d’une école à 19h15, ont vu quelque chose tomber sur une colline proche. Ils se sont rendus au domicile de Kathleen May, la mère de l’un des enfants, qui, avec eux, est allée à l’endroit où l’incident s’était produit. Sur place, elle a pu observer un objet lumineux situé à une distance proche de 100 mètres et mesurant environ dix mètres de diamètre.

La rencontre d’une créature dans la forêt

Puisqu’il faisait nuit noire, un enfant a allumé une lampe de poche à l’endroit où se trouvait l’objet. Il s’est soudainement retrouvé devant eux une créature rouge d’environ trois mètres de haut, vêtue d’une tenue verte. Elle avait des bras minces avec de longues griffes. Elle a commencé à se déplacer en flottant où Mme May et les garçons se trouvaient. Les témoins ont fui les lieux et ont fait un rapport aux autorités.

Immédiatement, les autorités se rendirent sur place pour enquêter. Le lendemain, ils revinrent pour la deuxième fois. A. Lee Stewart, propriétaire d’un journal local, remarqua les restes d’un liquide noir visqueux et deux marques de forme allongée dans la boue. Pour lui, il pouvait s’agit de traces d’un atterrissage. Plus tard, il est apparu que ces traces auraient pu être laissées par le camion de Max Lockard, qui s’était rendu à cet endroit avant Stewart.

De ce fait, des témoins ont émergé avec des histoires similaires qui auraient eu lieu dans la ville avant ou après l’observation.

Plusieurs des témoins de l’observation du 12 décembre ont déclaré avoir commencé à souffrir de symptômes similaires, tels qu’une irritation du nez, un gonflement de la gorge ou des vomissements. Ils croyaient que c’était le résultat de l’exposition au brouillard que l’étrange extraterrestre avait libéré. Un médecin qui les a examinés a conclu que ces symptômes ressemblaient à ceux des personnes exposées au gaz moutarde.

Après avoir été examinées, les explications fournies à propos de l’affaire étaient que ce que les témoins avaient vu cette nuit-là était la chute d’un météorite, le feu rouge auquel les témoins ont fait référence était très probablement un signal de danger aérien. Enfin, il a été conclu que les descriptions données de la créature terrifiante seraient très probablement un hibou effrayé, probablement exagéré par l’état d’angoisse dans lequel se trouvaient les témoins de l’événement.

Cette explication, quoique plausible, est loin de satisfaire les ufologues du monde entier