Spiritualité

LES 5 SYMBOLES DU DEUIL


Selon les cultures, les époques mais aussi les personnes, le deuil peut être exprimé de différentes façons, d’autant qu’il s’agit d’un moment souvent douloureux qui est vécu différemment par chacun.

Voici les symboles du deuil les plus récurrents, d’où ils viennent et ce qu’ils signifient.

LE RUBAN NOIR


L’un des principaux symboles du deuil est le ruban noir. Historiquement, il était porté par le veuf ou la veuve pendant une période appelée « le grand deuil », c’est-à-dire les premières semaines suivant le décès de l’époux, qui constituent la première phase du deuil. Aujourd’hui, ce symbole est repris par les membres de la famille et les proches, pour afficher leur solidarité envers l’époux survivant et leurs pensées envers le défunt.

LE DRAPEAU EN BERNE


Le drapeau en berne est l’un des symboles du deuil national, et ce dans de nombreux pays. Dans le cas d’une tragédie ou de la mort d’un personnage illustre, un pays peut déclarer le deuil national, auquel cas le drapeau national est maintenu à mi-hauteur de son mât, en non pas tout en haut. Il arrive que le drapeau soit remplacé par un voile noir ou, plus fréquemment, qu’un ruban noir y soit accroché.

LES VÊTEMENTS NOIRS


Dans l’inconscients collectifs, les vêtements noirs sont les symboles du deuil les plus évidents, mais aussi l’un des plus anciens puisque le rituel existe depuis des millénaires. Les proches se vêtissent de noir pour assister à l’enterrement et, dans certains cas, ils peuvent choisir de continuer à porter cette couleur pendant un temps, par respect pour le défunt. C’est particulièrement vrai dans le cas des époux, qui peuvent porter du noir jusqu’à la fin de leur vie.

LES VÊTEMENTS BLANCS


A l’inverse des sociétés occidentales, les membres de nombreuses cultures asiatiques portent du blanc lorsqu’ils pleurent un proche. Le blanc est, pour les Chinois et les Japonais notamment, l’un des symboles du deuil car cette couleur représente la vie éternelle, à laquelle chaque personne souhaite avoir accès puisque les bouddhistes croient en la réincarnation.

L’ŒILLET


Cette jolie fleur est associée au deuil et en est l’un des symboles les plus utilisés en Europe. La légende voudrait d’ailleurs que Molière soit mort sur scène avec un œillet. Cette fleur symbolise l’amour éternel que l’on porte au défunt. Par conséquent, on évite généralement d’offrir un bouquet d’œillets aux vivants, mais on lui réserve une place de choix sur les pierres tombales, notamment pendant la Toussaint.