Paranormal

Les phénomènes paranormaux du lac White Rock

Le lac White Rock est un plan d’eau artificiel situé à la périphérie de Dallas, au Texas. Construit en 1910 sur des terres agricoles, il avait pour objectif de servir de source d’eau pour atténuer les souffrances causées par la pénurie d’eau dans les zones urbaines.

À son achèvement en 1911, le lac attira un afflux de résidents cherchant à construire des maisons au bord du lac. Un parc de loisirs fut créé autour du lac dans les années 1930. La région est devenue une zone de loisirs populaire pour les habitants de tout l’État et même au-delà, proposant toutes sortes d’activités de plein air, notamment la pêche, l’aviron, la voile, la randonnée à pied ou à vélo le long des 15 km du sentier. Pourtant, derrière cet environnement familial et convivial, cet endroit a connu son lots de tragédies et de phénomènes paranormaux.

De loin, le récit fantomatique le plus célèbre du lac White Rock est connu sous le nom de « Dame du lac ». Habituellement, ce fantôme est décrit comme une belle jeune femme spectrale toujours trempée. Elle est vêtue d’une élégante robe de soirée blanche. Elle apparaîtrait au-dessus de l’eau ou sous l’eau ou encore en train de flâner au bord du lac. Elle approcherait des voitures sur la route voisine pour leur demander de l’emmener. Ces récits sont racontés depuis les années 1930. Selon les témoins, la belle jeune femme se poste sur la route attendant qu’une voiture s’arrête. Elle implore ensuite de l’aide au conducteur, affirmant qu’elle vient d’avoir un terrible accident de bateau ou qu’elle a failli se noyer et qu’elle doit rentrer chez elle immédiatement. Le chauffeur, désireux d’aider la jeune femme en détresse et accueillante, la laisse monter dans la voiture et réalise qu’elle est particulièrement mouillée. À l’approche de la destination, la femme disparaît dans les airs en laissant, derrière elle, un point humide sur le siège arrière. Dans certaines versions de l’histoire, le chauffeur se rend à l’adresse mentionnée par la mystérieuse femme, généralement à Oak Cliff, Gaston ou Forest Hills, pour constater que la maison où elle prétend habiter est abandonnée ou qu’elle est la fille décédée de ceux qui logent dans cette demeure. Les résidents de cette maison ont dit avoir reçu la visite de beaucoup de personnes qui sont venus à leur porte leur racontant, à chaque fois, la même chose.

On dit généralement que la Dame du lac est l’une des nombreuses victimes d’un naufrage ou d’un accident de bateau. Certains pensent avoir identifié le fantôme. Il s’agirait d’une jeune femme du nom de Louise Ford Davis, qui s’est suicidée en se noyant dans le lac en 1935. Elle ne serait pas le seul fantôme qui se cache dans cette région. Il y a en effet plusieurs maisons hantées, l’une d’entre elles étant située sur la très chic Swiss Avenue. Ici, au milieu de nouvelles demeures luxueuses, se trouve un manoir abandonné et usé par le temps, situé au numéro 4949. Il abritait autrefois Mary Ellen Bendtsen. Elle a apparemment vécu ici pendant 55 ans jusqu’à sa mort, et des rumeurs disent que son fantôme y réside encore. Que cela soit vrai ou non, la maison est réputée être vraiment effrayante et un endroit populaire pour passer les fêtes de Halloween.

Une autre maison hantée se trouve sur une route appelée Blackbird Lane, dans les environs de Flag Pole Hill. La maison a été construite au début des années 1960 et, une fois achevée, le propriétaire se serait rapidement pendu sur le balcon. Dans les années 1980, la maison appartenait à un avocat, Jeffrey Licker, qui avait engagé deux tueurs à gage pour assassiner la mannequin Playboy, Lesia Kahl. et son petit ami Koby Sandosky. Ces derniers s’étaient rendus dans la maison attirés, par la drogue qu’on leurs avait promis. Sur place, ils furent frappés à mort. Jusqu’à présent, la maison est réputée être hantée, au point qu’elle est souvent mentionnée comme l’une des maisons les plus hantées de Dallas. On raconte qu’à Flag Pole Hill, il y a de nombreux autres esprits. Certains d’entre eux se cacheraient le long de cette route étroite et sinueuse en forme de fer à cheval et lanceraient de pierres sur les passants.

Dans le cimetière de Cox, ils rôderaient plusieurs terrifiants fantômes. Il existe également un restaurant appelé Snuffer à l’intérieur duquel des mains invisibles pousseraient les employés et les clients effrayés. Mais ce n’est pas tout. Certains ont vu des objets se mouvoir par eux-mêmes. Il y a aussi des problèmes électriques inexplicables, des zones glaciales ainsi que des lumières qui se balancent sans aucune explication satisfaisante. Snuffer’s serait hanté par le fantôme d’un homme qui a été poignardé et tué à l’entrée des toilettes dans les bâtiments à l’époque où il s’y trouvait encore une épicerie. Près des côtes du lac White Rock, il y a le fantôme d’une petite fille qui sautillerait. Des témoins ont aussi vu des fantômes d’Amérindiens et d’autres esprits sombres, soit sur la côte, soit errant sous la surface de l’eau. Il y a une telle concentration de phénomènes paranormaux ici que le magazine Reader’s Digest a récemment classé White Rock Lake parmi les 14 plus grandes étendues d’eau les plus hantées au monde.

En plus de ces cas de hantises, une entité étrange habiterait dans le parc boisé de la rive nord. La créature est décrite comme une bête bipède poilue de 7 pieds de hauteur, mi-homme et mi-bouc. Elle a des cornes sur la tête à cornes et des sabots à la place des pieds. Elle est connue pour son habitude plutôt inquiétante de jeter des ordures et ds vieux pneus sur les gens qui sont trop proches d’elle. Une observation plutôt effrayante a été enregistrée par l’écrivain, Nick Redfern. Cette histoire lui a été relayée par une femme nommée Sandy Grace. Elle raconte qu’elle faisait du jogging le long du sentier au bord du lac vers 14 heures, heure à laquelle cette rencontre a eu lieu. La créature est sortie de nulle part. Elle marchait pieds nus et s’est dirigée droit vers elle avec un sourire malicieux. Alors que la jeune femme terrifiée l’observait, le monstre s’est arrêté et s’est accroupie sur le sentier devant elle avant de disparaître brusquement dans un éclair de lumière. Elle dit avoir été complètement submergée par une peur intense, presque paralysante, au cours de cette rencontre. Fait intéressant, des créatures mi-hommes mi-chèvres ont été rapportées partout dans le Texas. Weird US nous dit à ce sujet :

« Il est décrit comme une très grande créature d’environ 7 pieds de hauteur avec des cornes et des sabots semblables à ceux d’une chèvre. Elle se tient debout. Le corps et les jambes sont ceux d’un homme et son visage est semblable à celui d’un homme. Sa peau a une apparence jaunâtre presque verdâtre. Il a de longs doigts noueux aux ongles grotesques. Il y a eu des observations duGoatmandans le sud jusqu’à Normangee, au Texas, qui se trouve à plus de 140 km de White Rock. Des gens ont rapporté avoir vu et entendu la créature dans cette zone rurale où il n’y a pas d’éleveur de chèvre qui aurait expliquer ces sons. Peut-être que cette pauvre abomination de la nature essaie d’éloigner ceux qui se nourrissent de poisson et de gibier. Il est possible qu’il migre plus loin de son domicile à White Rock Lake à mesure que l’urbanisation progresseet que son habitat naturel diminue, comme c’est le cas de nombreuses créatures sauvages du Texas. »

Les rapports concernant le Goatman constituent un phénomène qui semble difficile à réellement classer. Il semble évident qu’il ne peut s’agir d’une sorte de créature en chair et en os, et il est peu probable qu’une telle chose puisse rester cacher dans cette zone assez urbaine de Dallas, au Texas.

Est-ce un démon, un visiteur interdimensionnel, un Tulpa (une entité spirituelle créée par la force de la pensée), ou juste une légende urbaine ? Pourquoi cet endroit est si hanté et si imprégné d’étrange ?