Spiritualité

Médiumnité – La Conscience

À la rigueur, aucun médium n’opère dans un cadre de totale inconscience.

 

Dans tout type de communication intelligente, l’Esprit du médium agit comme un « filtre » naturel sur la pensée de l’Esprit communiquant.

 

Le médium dit inconscient a tendance à devenir conscient et à se transformer en un partenaire lucide de la Spiritualité dans la tâche de la médiumnité. Si l’inconscience est considérée comme une garantie de l’authenticité médiumnique en ce qui concerne la production du phénomène en soi, on ne peut pas en dire autant d’elle pour ce qui est de l’authenticité de l’identité des Esprits qui se manifestent.
Désirer l’inconscience médiumnique, telle une habitude, constituerait une obsession. Jésus avait pleine conscience de son identification avec le Père. La conscience dans l’acte médiumnique confère au médium une plus grande responsabilité envers sa relation avec le Monde Spirituel. Le Spiritisme n’a pas besoin de médiums inconscients, mais plutôt de médiums conscients de leurs devoirs.
La communication médiumnique est beaucoup trop complexe pour qu’on la réduise à une simple question de niveaux de syntonie. On ne peut pas ignorer l’émotion du médium. Aucun médium ne parvient à devenir insensible au point de ne pas interférer dans les sentiments de l’Esprit, coopérant ou non à l’équilibre émotif de ce dernier. Dans toute communication médiumnique, on pourra déceler les traits du médium dans le « visage » du phénomène.

Par Odilon Fernandes (Esprit)
De Allan Kardec