Bien-être Spiritualité

Médiumnité – Le privilège !

L’unique privilège que la médiumnité confère au médium est celui de servir.

 

Le médium qui s’enorgueillit de sa faculté médiumnique finit par l’annuler. La médiumnité est un instrument de rachat et de perfectionnement spirituel.

 

L’humilité renforce le médium contre les attaques du personnalisme, mauvaise herbe qui se répand dans les prés aux plus belles possibilités. Le médium a besoin d’entendre des mots d’encouragement, mais jamais d’éloges.

 

Le médium qui suscite l’éloge de sa personne ou qui se permet des éloges fréquents se dirige vers une chute inévitable. Personne ne doit être plus conscient de ses limites et de ses tares que le médium. Le médium qui se vante de ses facultés pour se mettre en évidence est au service de lui-même et non de l’idéal auquel il adhère.

 

Le médium qui se considère incapable de faillir a déjà commis sa première faute. Le vedettariat médiumnique est une porte grande ouverte à l’obsession et au ridicule. Le médium qui promeut le travail sera naturellement promu par celui-ci, grandissant autant qu’il se diminuera dans le domaine du spiritisme chrétien.

 

 

Par Odilon Fernandes (Esprit)
De Allan Kardec