Paranormal

Un homme attaqué par une mystérieuse femme en noir !

C’est Albert Bender qui a été à l’origine des controverses entourant les célèbres Hommes en Noir (ou « Men in Black », en Anglais), bien que ce soit Gray Barker qui ait écrit pour la première fois à propos de ses rencontres avec ces êtres mystérieux et insaisissables.

C’est un fait, cependant, que la famille Bender était très étrange bien avant même l’arrivée de ces mystérieux Hommes en Noir. En 1933, alors qu’il n’était qu’un jeune enfant, la mère de Bender lui raconta l’histoire passionnante du fantôme d’un membre de la famille profondément malveillant. Celle d’une femme en noir.

L’histoire concernait un des cousins germains de Bender qui n’avait que six ans à l’époque. Il s’était installé dans une vieille maison sinistre avec sa famille. C’était une maison adjacente à un ancien puits de mine abandonné. La mine était un endroit vraiment étrange avec ses passages obscurs et ses bruits inquiétants. Les vieux supports en bois craquaient et gémissaient sans fin, et une multitude de chauves-souris et de rats en avaient fait leur repaire.

C’était aussi une mine dans laquelle une jeune femme s’était tranchée la gorge des années plus tôt.

Alors que son sang coulait à flot, elle s’était jetée dans les profondeurs de l’un des vieux puits obscures. Son corps meurtri et déchiré avait finalement été retrouvé et emmené dans la maison où vivait le cousin de Bender avant d’être enterré dans le cimetière local. La femme, a noté Bender, aurait été une sorcière, « qui vivait seule avec un grand nombre de chats » et qui « ne rôdait qu’à la nuit tombée ».

Bender a ajouté : « Mon cousin portait constamment une pièce de monnaie sur une chaîne autour de son cou, même quand il allait au lit. Après avoir vécu quelques mois dans la maison, ses parents ont remarqué que sa santé se détériorait. Il ne voulait pas manger et affirmait avoir vu une dame en noir dans sa chambre à la nuit tombée. Bien sûr, ils pensaient que c’était absurde et que ce n’était qu’un rêve. Mais ils ont vite commencé à passer des nuits blanches quand le garçon s’est mis à crierau cours de son sommeil et ils jugeait nécessaire d’aller le réconforter. »

Aux premières heures d’un matin particulièrement agité, le cousin de Bender a réveillé toute la famille ; il gémissait comme une véritable banshee. Ses parents se précipitèrent dans sa chambre et remarquèrent que la pièce n’était plus accrochée à la chaîne de l’enfant et qu’elle se trouvait sur son oreiller. Selon Bender, le garçon aurait dit à sa mère et à son père que « la dame en noir essayait de l’étouffer et de lui prendre sa pièce. »

Le médecin local a indiqué que le jeune garçon faisait simplement des cauchemars. Très vite par la suite, il s’est avéré que le médecin avait complètement tort.

Alors que les terreurs nocturnes du garçon ne cessaient pas, les deux parents choisirent de dormir dans la chambre de leur fils, à côté de lui, jusqu’à ce que la situation s’apaise enfin et que tout redevienne comme avant. La quatrième nuit, ils furent réveillés par une horrible femme qui portait une capuche. Elle était complètement habillée de noir et sa peau donnait l’impression qu’elle était malade. Elle planait lentement et silencieusement à travers la pièce, dans la direction du garçon. Une main osseuse descendit lentement pour saisir la pièce du jeune garçon. À ce moment, son père se leva d’un bond, alluma une bougie et la pointa devant le visage de cette femme surnaturelle. Bender déclara : « Ils purent voir un visage pâle, blanchâtre et calcaire qui les fixait. »

En un instant, la terrifiante jeune femme cria en direction des deux parents ; ses yeux sauvages et hostiles se dirigeaient successivement et rapidement vers le père et la mère.

Tout à coup, elle était partie. Elle était parvenue à récupérer la pièce. Sans surprise, la famille terrifiée quitta la maison la semaine qui suivit. Le garçon, au grand soulagement de toutes les personnes concernées, a vite récupéré.