Paranormal

Votre histoire du soir : La mystérieuse Sorcière Blanche de Jamaïque

En Jamaïque, une Anglaise, qui vivait dans une splendide plantation, avait un sinistre secret. La jeune femme pratiquait le Vaudou et la sorcellerie.

Après sa mort, le lieu où elle vivait est devenu hanté par de nombreux esprits. Aujourd’hui, elle est connue sous le nom de Sorcière Blanche.

Cette histoire commence dans un endroit appelé Rose Hall Great House, également connu sous le nom de Rose Hall Plantation ou simplement Rose Hall, situé à Montego Bay, en Jamaïque. La résidence est un manoir magnifique et opulent construit dans les années 1770 dans un style géorgien orné de papiers peints et de lustres en soie fantaisie. Elle appartenait autrefois à un homme appelé John Palmer.

C’était la plus grande plantation de sucre de toute la Jamaïque et, de toutes les maisons de plantations qui parsemaient autrefois la campagne, Rose Hall était de loin la plus célèbre. Cette célébrité lui vient, en grande partie, des légendes funestes et persistantes qui l’entourent, et sa réputation sinistre d’être hanté.

Ce qui est devenu l’une des plus grandes histoires de fantômes de la Jamaïque tirent son origine d’une femme nommée Annie Patterson. Elle est née en Haïti de parents immigrés. Son père était anglais et sa mère originaire d’Irlande. D’autres récits nous indiquent qu’elle est venue d’Angleterre quand elle était enfant ou que ses parents sont morts de la fièvre jaune alors qu’elle n’était qu’une jeune fille. Toutefois, toutes les légendes s’accordent à dire qu’elle aurait commencé à pratiquer les arts magiques du vaudou dès son plus jeune âge, grâce à des connaissances transmises par sa nounou haïtienne. Patterson aurait en effet démontré un talent naturel exceptionnel pour le vaudou et a pratiqué cet art toute sa vie. Cette affinité pour la magie noire et son don pour la sorcellerie constitue un élément important dans la construction de cette incroyable légende.

À l’âge de 18 ans, Annie aurait rencontré le propriétaire de la plantation Rose Hall, John Palmer, et ils se sont rapidement mariés. Après être devenue Annie Palmer, le couple a déménagé en Jamaïque. Malheureusement, la lune de miel s’est terminée assez rapidement et leur relation s’est détériorée, jalonnée de violence et d’infidélité. On dit qu’Annie a eu beaucoup d’amants à cette époque, certains d’entre eux étant des esclaves de cette plantation. Un jour, John l’aurait pris sur le fait. Dans sa colère, il l’a frappé et elle a failli mourir sous ses coups. Mais il ne savait pas qu’elle pratiquait le vaudou. Il finira bientôt par mourir par empoisonnement. Selon certains témoignages, il s’agissait d’une malédiction vaudou. Bien que cela semble suspect, Annie n’a jamais été inculpée et aucun enquête n’a été faite sur cette mort. Elle a hérité de tous les biens de son époux, faisant d’elle l’une des femmes les plus riches et les plus influentes du pays.

Annie Palmer s’est remariée à deux reprises. Ces maris ont tous connu une étrange mort. Les esclaves de la plantation, qui étaient environ 2 000, ont commencé à la soupçonner d’être une prêtresse vaudou. Ils ont également affirmé qu’elle était devenue sévère et cruelle envers eux. Elle leurs infligeait des punitions horribles. Elle les exécutaient pour des infractions même mineures. Les esclaves masculins qui lui avaient déplu étaient maudis à la suite de rituels de magie noire. Peu de temps après, les esclaves ont commencé à l’appeler la Sorcière Blanche de Rose Hall. Pour la plupart, son habileté pour les arts magiques lui permettait de faire régner la terreur parmi son entourage.

C’est l’un de ses amoureux, un esclave prénommé Takoo, qui causera sa perte. Lui aussi avait une grande affinité pour la magie vaudou, et l’un des membres de sa famille avait apparemment été pris pour cible par Annie. Il aurait alors utilisé sa propre magie noire pour affaiblir Annie, après quoi il l’a étranglée et l’a placée dans un cercueil encastré dans du béton et entouré de sorts magiques pour que son esprit y demeure confiné et qu’il ne puisse pas hanté la terre avec sa mort. Cependant, il semble que ces précautions n’étaient pas suffisantes ou qu’elle était bien trop puissante, car ce n’est pas la dernière fois que le fantôme d’Annie Palmer a été vu.

Dans les années qui suivirent, Rose Hall est restée debout, malgré les soulèvements et les révolutions d’esclaves qui traversaient la Jamaïque. En effet, la populace superstitieuse croyait que la destruction du manoir libérerait l’esprit de vengeance d’Annie. La maison et le domaine ont fini par être abandonnés et sont tombés dans un état de délabrement total. Ils avaient la réputation d’être hantés. Les visiteurs curieux rapportaient souvent être confrontés à la sorcière blanche elle-même, ou être en proie à toutes sortes de phénomènes paranormaux.

Un témoin aurait vu une apparition vêtue de velours vert chevauchant un cheval. D’autres ont vu d’étranges ombres, ont entendu des bruits inexpliqués, des cris ou autres. Cela a duré jusqu’au moins dans les années 1960, lorsque l’ex-Miss USA, Michele Rollins a acheté la propriété et l’a fait rénover. Toutefois, ces phénomènes surnaturels ont persisté.

Cette histoire tragique et les récits de hantises qui l’entourent ont contribué à faire de Rose Hall l’un des lieux les plus hantés de la Jamaïque. Certains sceptiques ont fait remarquer qu’une personne nommée Annie Palmer n’a jamais existé et qu’il s’agissait là d’une légende née d’un livre de 1929 écrit par Herbert de Lisser et intitulé The White Witch of Rosehall. C’était une fiction basée sur une véritable histoire jamaïcaine. Pour ces sceptiques, Annie était, au mieux, une personne réelle, mais son histoire aurait largement été exagérée et mythifiée par la légende. Ce scepticisme n’a rien fait pour contrecarrer l’omniprésence de la légende. Aujourd’hui, cette légende est devenue un atout touristique indéniable.

La plantation de Rose Hall est l’une des plantations de canne à sucre les plus préservées de la Jamaïque. Beaucoup de touristes viennent à cause de ces légendes. La plupart d’entre eux sont fascinés par l’histoire de la Sorcière Blanche et par le fait que ce lieu est réputé hanté.

La sorcière blanche a-t-elle été réelle et cet endroit est-il vraiment en proie à son fantôme vengeur ? Personne ne le sait vraiment …